Promo Song of the Day
Matt G Music
play lo-fi play hi-fi *NEW* Rich Gang (FREE DL)
Supa Orland
Big Boss
Trap
Mp3 Lease: $19.99 | Wav Trackout: $49.99 | supaorlandbeats@gmail.com |
Didier EUZET Composer
Advertisement
Sean Divine
*NEW* On and On (www.divinetracks.com)
Hip Hop
New website. New name. New tracks. www.divinetracks.com
» go to the music page for more
play lo-fi play hi-fi  Melody for an Oscar
play lo-fi play hi-fi  005 January-Emanuelle
play lo-fi play hi-fi  Cassandra
play lo-fi play hi-fi  Resurgence
Didier Euzet fait partie des compositeurs qui ont commencé pendant les années 60-70 à adopter une ligne de composition dite "moderne". Avec une forte influence du Blues, du Rock'n Roll et des Beatles, sans ignorer par cela les bases mêmes de la musique classique.

Ses musiques de film sont empreintes de cette école... et lorsqu'il "s'amuse à chanter" quelques morceaux de sa composition... on peut les écouter et les re-écouter vingt ans après... ils n'ont pas pris une seule ride. ( le moreceau "Patsy" a quarante ans!)

Didier Euzet aurait certainement pu devenir l'un des compositeurs les plus écouté de sa génération, mais l'environnement musical qu'il cotoyait dans les années 70-80 (René Coll, Michel Sardou) était plus un milieu de Business qu'Artistique... Didier préféra s'expatrier en Afrique... il nous revient avec un esprit neuf... écoutez, vous serez séduit.
Would you sign a record contract with a major label?
not yet
Band History:
Didier EUZET (didier-e) est né un peu avant la fin de la première moitié du 20 ème siècle ... quelques années seulement après que l'homme de ce monde ici-bas se soit fait peur pour la deuxième fois. L'homme est-il un torrent infini de désespoir, d'incertitudes, d'espoir et de créations ? Toutes ces questions fondamentales, habitèrent Didier E. lors d'une enfance et d'une adolescence passées à Bédarieux dans les contreforts des Cévennes...



Cette enfance fut faite de formica cheap, de parents jamais bien d'accords, du catéchisme et de la messe obligatoire du dimanche... son adolescence fut habitée des Solex et des scooters empruntés aux copains, des sur-boums du jeudi après midi, et des petites copines qui le trouvaient parfois trop timide... rien de bien captivant dans cette « Andorre » des Cévennes ou il fallait faire des kilomètres pour aller voir la mer...



Mais à la maison, il y avait aussi le vieux piano Pleyel de son arrière Grand Père, compositeur Sétois bien connu, et, depuis toujours, Didier y laissait traîner ses rêves musicaux improvisés... Mais dans les années sixties... un piano s'était beaucoup trop rétrograde... beaucoup trop démodé... Didier rêvait de guitare... Qu'à cela ne tienne ! Didier fabrique la sienne... manche en merisier, micro Egmond... le tout branché sur le poste TSF Ducrete-Thomson de Papa... les Chaussetes Noires n'ont qu'à bien se tenir !


En 1963, c'est le déclic... il fait la connaissance de Jacques Brel, venu se produire à Bédarieux pour la kermesse annuelle organisée par son père... Après avoir aussi chanté « à capella » devant les enfants poliomyélites de Lamalou les Bains... Jacques restera 3 jours chez lui... et Didier en gardera une vision surnaturelle de "l'artiste", cette vision l'habite toujours...


A partir de cette époque là.. il n'a plus qu'une seule idée en tête; Monter sur les planches !
A quinze ans, alors que les Chats Sauvages, les Chaussettes Noires et autre Gene Vincent font "ronfler" les hit parades... Didier se fabrique une guitare électrique qu'il branche sur l'entrée pick-up du vieux poste à lampes familial... La guitare électrique est vite remplacée par une guitare "espagnole" qui lui permet de composer ses premières chansons ... sa notoriété naissante lui permet de rejoindre un groupe local "Les Frêres Salvador", ou il se produit d'abord à la guitare puis aux claviers, aux côté de Jacques Bessot, alors fraîchement sorti du conservatoire de Montpellier, et qui deviendra par la suite l'un des meilleurs trompettiste de studios parisiens... c'est l'apprentissage des planches... Didier écrit ses premiers arrangements musicaux...


Au bout de quelques mois, alors que Didier a tout juste dix huit ans... le chef d'orchestre René Coll lui demande de rejoindre son groupe ... l'aventure Coll durera presque 20 ans ... Didier y apprendra la scène, le contact avec le public, la longueur des nuits blanches...



Nous sommes en 1973... lors d'une soirée, se trouve un invité surprise de marque... il est venu rendre visite à son ami Mike Shanon, ancien chanteur des Chats Sauvages qui est alors le chanteur vedette du groupe René Coll...


L’invité surprise, c'est Hector Kalfon, le Chopin du Twist des années sixties, qui le remarque tout de suite, et lui fait enregistrer chez EMI Pathé son premier single: "Un jardinier sans amour..." c'est Boris Bergman qui en écrit les textes... malheureusement, ce 45 tours restera dans les cartons de la maison qui le produisait... Et puis, en 1978, c''est l'aventure Sardou... l'orchestre René Coll accompagne le chanteur pendant 7 ans... Didier y apprends comment millimétrér ses accompagnements au piano, il s'impose aussi comme un choriste incontournable, et apprends à gérer le trac dans des salles de plus de 10.000 personnes...

C'est le monde du Show-biz des années 80 ... le monde des tournées à travers la France...

Les légendaires émissions de TV; « Numéros Un » de Pierre et Maritie Carpentier (Didier y enregistre les voix 'OFF' pour que les artistes invités puissent apprendre leurs chansons inédites) , "Le Palmares de la Chanson", "Cadet Roussel", « Champs Elysées » avec Michel Drucker, "Le Grand Echiquier" de Jacques Chancel, etc... Entre les tournées Sardou, Didier E. accompagne aussi sur scène d'autres artistes français: Les Charlots (à l'Olympia), Philippe Laville, Herbert Léonard, Martine Clémenceau, Marc Lavoine (lors de la première tournée ou chantait Marc Lavoine ...)

Dans les coulisses de ce Show-Biz des années 80, Didier côtoie Jacques Revaux, Pierre Delanoé, Didier Barbelivien, Pierre Billon, Patrick Bruel débutant, Catherine Lara, Barbara, Yves Montand, etc. ... il acquiers à leur côté un professionnalisme fait de modestie et de rigueur... recette qu'il emploi toujours aujourd'hui...

Il profite des longs séjours au Palais des Congrès pour y composer dans la solitude poétique des coulisses des titres forts en mélodies et en thèmes...

Et puis, début 1985... c'est la rupture avec René Coll... l'overdose de « musique alimentaire » ... Didier décide alors de tout larguer, et de s'expatrier en Afrique... un continent ou son Père avait vécu, et qui l'avait toujours attiré... il séjourne à Dakar, Conakry, Abidjan... effectue de courts séjours dans une quinzaine de pays d'Afrique de l'Ouest... Il y fait un retour aux sources culturelles naturelles, qui va imprégner tout son monde musical... ... il y travaillera dans les télécommunications (pour y rester) presque vingt ans... y joueara du Piano-Jazz au Jam's d'Abidjan... collaborera avec Bocana Maïga arrangeur et producteur de la majorité des productions de qualité du continent... Didier y refera même sa vie en rencontrant la « Femme de ses rêves » Suzanne-Claire....
Mais l'histoire le poursuit... De retour précipité de Côte d'Ivoire il s'installe sur la Côte d'Azur ... Il s'y trouve confronté à un tas de situations nouvelles qui n'existaient pas avant qu'il s'expatrie... La France, sa chère France a changé... il est un Senior maintenant, et la France n'aime pas les Seniors...

Devant ces évidences, Didier se cherche ... le marché de l 'emploi est fermé ... c'est un Senior ... jeune mais Senior ! et il ne baissera pas les bras !!!

il se remet donc à composer, fort de toutes ses expériences... « Le vécu s'est toujours mieux que la fiction... il y a tant de gens qui racontent n'importe quoi ! » dis t-il à ses amis... ses nombreux amis, qui avec sa femme Suzanne-Claire et sa fille Prunelle l'ont enfin convaincu en 2007 de faire un come-back et de remonter sur les planches...
Your influences?
Like a lot of musicians... I love all the music, but, several giants and tendances have certainly a big influence to my work... : The Beatles, Guershwin, Blood Sweet and Tears, Jacques Brel, John Williams, Michel Legrand, Gabriel Yared, Chopin, Ravel, Eric Satie, Jimmy Smith, the Rythm & Blues, the Jazz, the Blues, The Bossa Nova and all Latin Music, The Spanish Music & the Flamenco, The Africans Rythms, The Corse and Pyrenenens Choir, The Religious Music, The Argentin Tango, the Reggae music... et puis tout ceux qui ont vraiment quelque chose à dire - and all they have anything to says: Chicago Transit Authority, Michel Colombier, Otis Redding, James Brown, Johny Matis, PG Proby, Claude Nougaro, Paul Anka, Barbara Streisan, Michel Berger, Michel polnareff, Daniel balavoine, Serge gainsbourg, Elton John, Billy joel, Nat king Cole, Franck Sinatra, Lara Fabian, Vanessa Paradis, Alain Souchon, Jacques Revaux, Michel Sardou, Charles Aznavour, Serge Regianni, Serge Lama, Alice Dona, Barabara, Veronique Sanson, Jean Jacques Goldman, Alain Bashung, Telephone, Magma & Christian Wander, The Rolling Stones, Paul Mc Cartney, Led Zeppelin, Deep Purple, Barbara Streisand, The Bee Gees, Celine Dion, Michael Jackson, Prince, Madonna, Whitney Houston, Axel Red, Florent Pagny, Eros Ramazotti, Laura Pausini, Adriano Celentano, Michel Delpech, James Morrisson, Mozart, Wagner, Litz, Beethoven, Chopin, Schumann, Lucianno Pavarotti, Georges Brassens, Charles Trenet, Carlos, Henri Salvador, Leo Ferre, les Operas Italiens, Puccini, Verdi, Patricia Petibon, Vivaldi, Jacques Higelin, Johnny Hallyday, Mike Shannon, Eddy Mitchell, Louis Amstrong, Aretha Franklin, Liza Minelli, Keith Jarrett, Herbie Hancock, Maurice Wander, Victor-Hugo, Balzac, Baudelaire, Verlaine, Pierre Delanoe.....
Equipment used:
Reason4
Join The Mailing List
We will not store or use this email address other than for this newsletter.